//Téléconsultation médicale : comment la pratiquer et sur quelles plateformes ?

Téléconsultation médicale : comment la pratiquer et sur quelles plateformes ?

Par | 2019-09-02T17:57:02+02:00 2 septembre 2019|Catégories : Praticiens & soignants|Mots-clés : , , , |0 commentaire

Pour les médecins, la digitalisation des soins possède aussi des avantages. Elle favorise entre autres la progression de la téléconsultation médicale. Cette forme de consultation à distance est rendue possible grâce aux technologies actuelles. Aujourd’hui, les téléconsultations ou visioconsultations sont ouvertes à tous les assurés. 60 % des Français se disent prêts à choisir la téléconsultation pour obtenir un premier avis médical. 50 % y sont favorables dans le cadre d’un suivi médical. Comment pratiquer une téléconsultation médicale, et surtout vers quelles plateformes s’orienter ?

Qu’est-ce que la téléconsultation médicale ?

La téléconsultation médicale est l’une des spécialités de la télémédecine. La définition officielle, selon l’article L. 6316-1 du Code de santé publique, parle de : « forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication ». La télémédecine est une nouvelle pratique médicale. Elle inclut :

  • La téléconsultation médicale qui est une consultation à distance,
  • La téléexpertise qui permet à un médecin de solliciter un confrère pour établir un diagnostic,
  • La télésurveillance médicale qui permet à un patient de communiquer des données sur son état de santé à son médecin,
  • La téléassistance médicale grâce à laquelle un médecin peut réaliser un acte médical tout en étant en contact avec un confrère,
  • La régulation médicale qui aide le centre médical (le 15) à réaliser un premier diagnostic et à orienter un patient vers la prise en charge optimale.

Les téléconsultations médicales donnent la possibilité aux professionnels de poser un diagnostic à distance, mais aussi d’assurer un suivi préventif ou curatif. Les consultations à distance ne sont pas réservées aux médecins généralistes. Les spécialistes sont également concernés.

Les téléconsultations médicales sont une nouvelle forme d’acte médical. Par exemple, un médecin peut converser avec son patient via une webcam. Parfois, le patient peut prendre une photo et l’envoyer grâce à une connexion sécurisée.

À noter

La téléconsultation médicale vient en complément
Il faut savoir que les patients qui bénéficient de téléconsultation médicale continuent, en parallèle, d’avoir un suivi en cabinet. Les consultations à distance ne peuvent en aucun cas être imposées à un patient.
Pratiquer la téléconsultation

Quels sont les objectifs des téléconsultations médicales ?

La téléconsultation médicale a été pensée de manière à ce que ces rendez-vous à distance s’intègrent au parcours de soins. Une téléconsultation médicale peut compléter un suivi en cabinet. Chez un patient souffrant d’une pathologie chronique, elle peut être organisée pour le renouvellement d’ordonnance.

La téléconsultation médicale offre parfois un meilleur accès aux soins pour celles et ceux qui vivent dans un environnement dit « exigeant ». C’est le cas notamment des insulaires, des personnes vivant dans un désert médical, des personnes âgées en EHPAD ou encore des détenus. La consultation à distance se fait alors plus rapidement. L’accès aux soins est facilité, et le bien-être des patients est optimisé tout comme leur sécurité.

Comment la proposer à ses patients ?

La téléconsultation médicale était, au départ, réservée aux patients ayant des difficultés à se rendre chez un médecin ou un spécialiste. Aujourd’hui elles sont ouvertes à tous. Chaque médecin, qu’il soit libéral ou non, peut proposer la téléconsultation médicale. La condition principale est d’être en situation légale, et par conséquent couvert par une assurance en responsabilité civile professionnelle.

Un médecin qui souhaite proposer la téléconsultation médicale doit se rapprocher de l’Agence Régionale de Santé (l’ARS). Chaque projet de télémédecine doit avoir pour but d’améliorer l’accès aux soins, mais aussi la qualité de ces derniers. Il peut également s’inscrire dans un contrat défini par le directeur général de l’ARS.

À noter

Sachez qu’un projet de téléconsultation à distance pourra être refusé si les bénéfices de cette offre de soins sont insuffisants. C’est l’ARS et le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) qui déterminent la faisabilité d’un projet.

S’équiper pour la téléconsultation médicale

Si tous les médecins peuvent exercer la télémédecine et proposer des téléconsultations médicales, ils doivent cependant être parfaitement équipés pour présenter ce nouveau service d’E-Santé. Pour exercer la téléconsultation, un praticien doit posséder :

  • Un système de visiocommunication sécurisé pour s’entretenir avec son patient tout en respectant les règles de sécurité et de confidentialité,
  • Une messagerie sécurisée pour transmettre les ordonnances ou les comptes-rendus aux médecins traitants,
  • Un dossier médical en ligne, comme le dossier médical partagé ou DMP, qui permettra de noter toutes les informations relatives à la consultation et assurer le suivi du patient,
  • Une connexion Carte Vitale et Carte de Professionnel de Santé est indispensable pour facturer les feuilles de soins électroniques (FSE),
  • Un accès à Ameli Pro est également obligatoire.

Vous êtes équipé(e) ? Pratiquez la téléconsultation en recevant directement des missions d’exercice.

Téléconsultation médicale : quelle rémunération ?

Les téléconsultations médicales sont facturées comme les consultations classiques, à savoir entre 25 ou 30 euros. Bien sûr, en fonction du type de consultation des majorations peuvent s’appliquer. Un médecin libéral en secteur 2 peut pratiquer des dépassements d’honoraires.

Comment la télémédecine est-elle encadrée ?

Le Code de santé publique définit la télémédecine, mais aussi sa législation. La mise en œuvre de la télémédecine est encadrée par décret. C’est également par cette voie que les tarifs ont été définis.

Les médecins qui proposent la téléconsultation médicale possèdent les données administratives permettant de facturer l’acte. Pour rappel, ces renseignements sont stockés par le service en ligne « Acquisition des Droits Intégrés ». Un praticien peut proposer la téléconsultation médicale à un nouveau patient. Dans ce cas, les informations indispensables à la facturation de l’acte lui seront communiquées par le médecin traitant.

Le praticien pourra également recevoir le règlement par chèque, par virement bancaire ou grâce à un moyen de paiement en ligne.

S’inscrire sur une plateforme de téléconsultation médicale

Annonces médicales téléconsultation

Les médecins qui souhaitent assurer des téléconsultations médicales peuvent faire appel à des plateformes dédiées. Ces dernières sont très nombreuses ! Parmi elles, il y a Doctolib, Hellocare, MedVu, Doctoconsult, Leah ou encore Medaviz.

Centralisez votre recherche, inscrivez-vous une seule fois pour la téléconsultation

Medelse vous permet de recevoir des propositions directement de ce type de plateforme, pour gérer plus facilement vos différents exercices. Véritable Agent de médecins, Medelse travaille avec un très grand nombre d’établissements de santé. La plateforme propose déjà des services de télémédecine à ses praticiens. La téléconsultation médicale en fait partie :

  1. Définissez votre recherche en précisant « téléconsultation »
  2. Recevez directement les propositions des plateformes
  3. Échangez librement avec les établissements qui vous intéressent pour accepter de nouveaux exercices

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la téléconsultation médicale ?

En connaître davantage sur le rôle que vous pourriez jouer dans cette nouvelle activité ? Inscrivez-vous, un de nos Agents prendra contact avec vous pour vous informer, vous conseiller et même vous guider.

La téléconsultation m’intéresse !

Laura Muller

Chroniqueuse Santé Medelse
Médical & Paramédical

Laisser un commentaire